24h autour des arts martiaux, les 24h du samouraï

Publié le 15 Février 2020

Shinya Tsuchida du Kudo (Photographie : Aïki-kohaï, Namt 2016)

Shinya Tsuchida du Kudo (Photographie : Aïki-kohaï, Namt 2016)

Les plus célèbres penseurs de la Grèce antique connaissaient déjà l'importance des combats personnels. Platon lui même, disciple de Socrate, évoquait déjà dans Les Lois :

" La victoire sur soi-même est de toutes les victoires la première et la plus glorieuse, alors que le défaite où l'on succombe à ses propres armes est ce qu'il y a de plus honteux et de plus lâche. "

De toutes les batailles les plus âpres, de tous les combats les plus longs, celui qui s'obtient sur sa propre volonté est un sacerdoce pour l'humanité. Le macrocosme des arts martiaux, fortement concerné par ces champs de bataille intérieurs, n'a de cesse de l'évoquer comme un objet à vendre ou un objectif à atteindre. Beaucoup parlent de cette quête du Graal mais très peu agissent concrètement.

Alors que Léo Tamaki évoquait à juste titre l'égo tel un sabre qu'on doit laisser rengainé ou brandir en cas de besoin, je dois avouer que je m'imagine les défis personnels et les victoires contre l'égo tout à fait autrement à la lueur de mon expérience personnelle.

A mon sens, l'égo est plutôt pour moi un habit tantôt inutile, tantôt nécessaire. Inutile parce que la pratique ne nécessite pas qu'on se place en avant. Nécessaire, parce que certains croient en réalité l'inverse et qu'il est primordial de savoir se préserver des rapports de dominations.

En ces temps où l'image fait tout, et où le pratiquant de tous les jours doit savoir faire la différence entre les vessies et les lanternes qu'on ne manque pas de lui proposer, savoir se connaître, se maîtriser et se tester est une compétence indispensable.

Les 24h du Samouraï représentent exactement cet objectif. Vous y serez libre d'aller participer à 28 cours d'1h15 pendant 24h. 15 disciplines et 16 enseignants sont à la disposition des participants pour leur permettre de révéler le meilleur d'eux-mêmes.

Deux zones de pratique vont être disponibles. Un parcours Yin (avec des pratiques plutôt "internes") et un parcours Yang (pour les pratiques jugées "externes"). Chaque cours est suivi d'une pause de 15 minutes et c'est VOUS qui décidez du reste. Quand arrêter. Quand dormir. Quand repoussez vos limites.

Un espace pour se restaurer, discuter et un espace pour dormir sont à votre disposition pour permettre à tous les niveaux et toutes les envies de trouver le bon rythme. Chaque pratiquant sera donc responsable de son propre défi afin de maximiser cette expérience à la carte.

 

 

Retour aux sources :

Je serai bien entendu présent avec la presque totalité de l'équipe de Yashima. Je suis également, en tant que chroniqueur/contributeur régulier du magazine Dragon, heureux de l'implication du magazine dans cet événement. Nantes représente pour moi le berceau familial. Toute ma famille tire ses origines de cette ville et de sa région depuis plus d'un siècle.

Au défi que va représenter 24h de pratiques diverses, s'ajoute la profonde émotion de m'entrainer dans une région qui m'a vu grandir et que je connais bien.

Bien entendu, je vais tenter de participer à l'ensemble des cours d'Aïkido proposés mais je souhaite m'éprouver physiquement et mentalement le plus longtemps possible. J'ai également l'objectif de vous fournir un compte-rendu (écrit et/ou vidéo) de cette aventure du plus bel effet.

J'aurais également le plaisir, je l'espère, de servir d'uke à quelques enseignants que j'apprécie énormément comme Leo Tamaki, Farid Si Moussa ou Xavier Duval. Certains enseignants que j'estime comme Jaff Raji ou Lionel Froidure sont également de la partie.

 

Le Terrifiant Xavier Duval en action (Photo : Aiki-kohaï)

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur quelque uns de ces enseignants, je vous invite vivement à compulser les entretiens que j'ai pu réaliser et particulièrement ces deux billets :

-Réapprendre à se mouvoir, entretien avec Xavier Duval.

-La connexion pour avancer, entretien avec Farid Si Moussa.

Ce sera également un grand plaisir de découvrir et/ou de redécouvrir certaines pratiques comme le MMA de dont j'ai déjà pu parler dans ces colonnes. L'un de mes articles sur le sujet est d'ailleurs peut être celui qui a été le plus partagé dans la sphère martiale internationale...

...mais il reste encore quelques semaines pour vous détailler l'ensemble de MON programme et vous aurez également le loisir d'entendre parler des 24h des samouraïs grâce aux nombreuses infos des organisateurs eux-mêmes.

Alors soyez au rendez-vous et préparez-vous à relever le défi !

Farid Si Moussa en action (Photo : Aïki-kohaï)

Farid Si Moussa en action (Photo : Aïki-kohaï)

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Actualités-Nouveautés, #Arts martiaux, #Photos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article