L'oeil du kohaï sur : Yashima numéro 5

Publié le 24 Septembre 2019

L'oeil du kohaï sur : Yashima numéro 5

L'automne venant d'arriver aux portes de nos dojos, il était important pour moi de revenir sur les dernières publications et projets auxquels je prête ma plume. Le magazine Yashima, qui occupe une partie de mes nuits, est la composante essentielle de ce travail et je souhaite plus que jamais le mettre en avant.

Tout d'abord quelques réponses à vos nombreuses questions :

- Vous trouverez le numéro 5 actuellement en kiosques depuis quelques semaines mais il est encore possible d'obtenir les anciens numéros.  La boutique en ligne Yashima permet dès à présent, pour ceux qui souhaitent obtenir les numéros en rupture de stock, de les réserver en passant une "pré-commande" complètement gratuite. Dès que vous serez 200 lecteurs à avoir manifesté votre intérêt, nous pourrons ainsi le rééditer pour vous tout en prévenant d'une date de re-parution immédiate. Vous trouverez un exemple de ces pré-commandes sur le lien suivant.

- Je le répète, le site Yashima met à disposition un "onglet recherche" pour trouver les points de vente où vous avez la possibilité d'acheter immédiatement le magazine. Vous trouverez cet outil sur ce lien. Pour ceux qui n'arrivent que difficilement à l'obtenir en kiosque, je vous invite prioritairement à utiliser l'abonnement en ligne (la boutique Yashima est désormais très utilisée et disponible) pour permettre à notre publication d'assurer son existence sur le long terme. Par ce biais, vous êtes également certains d'obtenir chaque numéro et vous avez accès à la formule exclusive (avec du contenu supplémentaire inédit et une couverture spéciale).

- Le numéro 5 existent bien en trois formules différentes. Tout d'abord la version classique comprenant l'ensemble des rubriques habituelles. Ensuite la version exclusive qui propose un article supplémentaire ainsi qu'un portfolio de 12 pages en plus. Enfin, il existe effectivement une version spéciale réalisée en partenariat avec la Fédération Française d'Aïkido, d'Aïkibudo et ses disciplines affinitaires. Cette dernière version possède une couverture unique que j'apprécie particulièrement. Précisons qu'il s'agit de notre deuxième partenariat de ce type et que ces opérations permettent d'aller à la rencontre de tous les pratiquants pour leur proposer un contenu pluridisciplinaire qui nous tient à cœur.

Quelque soit votre choix, je vous remercie encore de votre intérêt. Notre équipe (dont je ne suis qu'un minuscule engrenage) apporte un éclairage qualitatif et différent au monde de la presse martiale spécialisée et ses couvertures en papier glacée. Chaque numéro est une aventure et nous avons besoin de vous pour la mener à bien.

Le contenu du numéro 5 :

Nos deux premiers numéros possédaient pour thème central le principe Hyoshi : le rythme. Le troisième numéro était consacré à Mushin : l'esprit sans fixation. J'avais été particulièrement intéressé par le fait de travailler en coulisse sur le thème du quatrième : Yomi ou l'art de prévoir l'adversaire. L'ensemble de ces thématiques sortent volontairement des sentiers battus et notre dernier numéro n'échappe donc pas à la règle.

Nous aborderons pour vous cet automne le concept de Shintaï Tanren : la forge du corps.

Ce sujet est traité bien entendu par un panel d'experts. Vous trouverez donc les réflexions de Richard Folny, Jaff Raji, Areski Ouzrout et quelques autres.

Le grand entretien est consacré à un géant occidental de l'Aïkido : Christian Tissier himself. Pour avoir eu la chance d'échanger directement avec lui sur son parcours, je suis honoré de voir qu'à chaque fois, cet expert répond toujours présent et tente de transmettre à toutes et tous une vision moderne du Budo sous des angles inédits.

Ne manquez pas non plus les excellentes chroniques héraldiques de Baptiste Tavernier et l'interview exclusive de Kinjo Takashi sensei.

Vous trouverez enfin les rubriques déjà exposées par les différents rédacteurs, à savoir spiritualité, voyage, santé, histoire des arts martiaux etc etc... Ces derniers vont continuer pendant tout l'automne à vous parler de ce qu'ils apportent au quotidien dans nos colonnes.

Suite et fin de l'histoire d'Oda Nobunaga :

J'ai eu l'immense privilège de décortiquer en avant-première le second ouvrage de la trilogie sur les grands unificateurs du Japon féodal par Charles Pierre Serain. De cette lecture était née l'envie d'aller plus loin de vous présenter dans le numéro précédent des éléments historiques méconnus à propos du premier de ces unificateurs hauts en couleurs, à savoir le rocambolesque et terrible Oda Nobunaga.

Dans cette ultime partie de mon travail, c'est l'occasion pour moi d'aller encore plus loin et de replacer ce personnage historique hors du contexte habituel de guerrier sanguinaire ou du moins de ne pas l'enfermer dans cette image. Aux fins de maintenir votre intérêt j'essaie également de travailler le plus possible sur des ouvrages moins familiers du public francophone et mon étude produit ses propres analyses appuyées parfois par des cartes inédites (réalisées pour le numéro précédent par Taro Ochiaï).

J'espère que cela vous plaira. Rappelez-vous que tout est fait minutieusement et à l'hiver prochain pour découvrir ce que je vous réserve à nouveau.

 

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Actualités-Nouveautés, #L'oeil du kohaï, #Yashima

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article