Rentrée 2019 : Guide de survie 2.0 du débutant en Aïkido

Publié le 21 Août 2019

Moriheï Ueshiba au Noma Dojo, 1936.

Moriheï Ueshiba au Noma Dojo, 1936.

La saison 2019-2020 approche à grand pas et avec elle d'importants bouleversements pour votre serviteur qui n'a pas ménagé sa peine. Bien entendu, qu'on se rassure, les parutions du blog vont rester identiques à la fois en terme de volume et de régularité. Mes parutions  sur les différents médias et notamment Yashima et Dragon Magazine spécial Aïkido vont se poursuivre. Seul petit changement, les vidéos prévues sur la modeste chaîne Aïki-kohaï en revanche sont toutes un peu décalées du fait de mon changement d'activité professionnelle et me préparation au shodan qui m'impose un rythme complètement différent.

Malgré ces annonces je tenais également à pérenniser en fin de période estivale certains de mes travaux qui rencontrent un franc succès afin de vous préparer à ce qui va suivre. 

Premier de ces travaux, je désirais tout d'abord mettre à jour ce petit guide de survie (volontairement simple) bien utile pour les différents pratiquants qui vont (re)découvrir les tatamis cette année. Sa version 1.0 ayant été largement plébiscitée, il était temps de revoir certains points de détails et d'en actualiser d'autres. 

Je le répète : Le plus important est d'offrir à ceux qui ne connaissent absolument pas l'Aïkido les outils suffisants et neutres pour forcer la porte de nos dojos sans se tromper.

Ainsi, vous trouverez ici différents liens vers les articles généraux du blog à commencer par ceux-ci :

-L'Aïkido, c'est quoi ce truc ?

-Choisir votre dojo d'Aïkido quand on est un gentil débutant.

-Le petit Monde de l'Aïkido Partie 1 - L'organisation

-Le petit Monde de l'Aïkido Partie 2 - Le Vocabulaire technique

-Débutants : Choisir son bokken avec Konjaku

-Buki waza : S'initier au travail aux armes

 

Certains de ces articles sont "vieux" au sens où ils ne reflètent pas toujours mon point de vue actuel (bien que les différences soient parfois minimes) et ils contiennent quelques erreurs de moindre importance pour un novice. Toutefois ils conservent une grande utilité pratique dans la mesure où, en quelques minutes, vous trouverez quand même des bons conseils directement de débutant à débutant.

Voici ensuite une F.A.Q simplifiée volontairement que j'ai pu compiler au fil de nombreuses discussions avec des débutants et/ou des moins débutants qui sont toujours à la recherche d'une réponse claire :-). Précisons en préambule que, beaucoup trop souvent, les novices se perdent effectivement sur internet et tombent sur des avis manifestement malhonnêtes ou "orientés", ce ne sera pas le cas ici.

 

La F.A.Q de l'Aïki-kohaï :

Q1- L'Aïkido est-il un sport ?

Oui et Non. La pratique quotidienne de l'Aïkido peut effectivement s'apparenter à une pratique sportive et l'Aïkido demande régulièrement des qualités physiques et athlétiques comparables à n'importe quel sport classique (bien qu'en progressant, le pratiquant d'Aïkido cherche généralement à dépasser ce stade).

Toutefois, l'Aïkido est un art martial et plus particulièrement un Budo. Sa cohabitation sur notre sol avec l'univers sportif tient surtout au fait qu'en France, la pratique des arts martiaux est très majoritairement sous la tutelle du Ministère de la jeunesse et des sports.

La question se pose également pour le Judo et le Karaté (également des budo) mais de façon différente car il n'y a pas de compétition en Aïkido. Ce dernier est donc plus éloigné de l'aspect sportif que d'autres Budo dits classiques où la frontière est floue. Pour aller plus loin sur cette question, voir cet article de 2017 sur le sujet intitulé : Budo et Sport, la frontière qui dérange.

Q2- Est-ce cher de pratiquer l'Aïkido ?

Oui et non. Un équipement bas de gamme peut tout à fait convenir au départ. Cet équipement de base est vendu partout dans toutes les grandes enseignes sportives. Attention toutefois : ces équipements vont s'abîmer plus ou moins rapidement en fonction du nombre d'heures passées sur le tapis à pratiquer et il faudra ensuite les remplacer. Autre point à savoir, les cotisations liées au club sont généralement plus chers que d'autres arts martiaux classiques et demeurent le principal poste de dépense avant l'équipement.

Tout dépend ensuite des objectifs de l'élève concernant les dépenses liées à votre choix de club. Parfois, il est capital "d'investir" dans une pratique auprès d'un maître de très haut niveau. Parfois, cela n'est pas spécialement nécessaire en fonction des attentes du débutant. Il est également très important d'aller "tester" la pratique d'un professeur avant de s'engager sur ce point car certaines écoles, bien que proposant une pratique de haut niveau, sont parfois tout simplement incompatibles avec vos affinités ou votre façon de "voir les choses". Précisons que des cours d'essais gratuits sont possibles dans la quasi-totalité des dojos.

Il est à noter enfin que des stages payants sont proposés partout tout le long de l'année mais que ces stages ne sont pas obligatoires pour les débutants. Là encore ils peuvent être intéressants ensuite pour progresser et doivent être perçus comme un investissement utile en fonction des attentes.

Mon conseil pratique : Venez avec un jogging et des sandales et faites des cours d'essais gratuits. Prenez le maximum d'information concernant les tarifs avant de vous engager.

Q3- Comment se déroule généralement un "cours d'Aïkido ?

Traditionnellement, la grande majorité des cours se décomposent en deux parties. Une session dites "d'échauffement" puis une session de "pratique". Parfois, certains cours proposent une partie 'armes', parfois le professeur va transformer son cours pour l'adapter à ce qu'il souhaite démontrer.

Un cours peut également comporter une partie "étirement", des exercices liés à la respiration, un travail spécifique sur les muscles profonds, la souplesse et/ou la disponibilité du corps, la vigilance et l'attention du pratiquant.

Il existe également des cours spécifiques dédiés aux applications, aux chutes, à la technique ou à certains principes généraux.

Précisons que les cours enfants et ados sont également adaptés aux plus jeunes.

Q4- Il y a tellement d'écoles et de paroisses différentes ? Que choisir ?

Il est très important de ne pas se laisser influencer. Les seules composantes à prendre en compte sont les suivantes : votre feeling, le niveau du professeur et la qualité de son enseignement.

Les pratiques fédérales ou non fédérales ne sont pas spécifiquement bonnes ou mauvaises selon les cas et chacun va dresser un argumentaire convainquant pour vendre "sa" façon de voir les choses. Si un professeur est de très haut niveau et qu'il vient d'une fédération agréée, cela ne veut pas dire qu'il pratique forcément un Aïkido "sportif" ou "vide de sens".

De même, une pratique dites "non fédérale" (en général, les écoles non affiliées aux fédérations FFAAA/FFAB sont tout de même affiliées à des fédérations multisports d'un point de vue administratif) n'est pas forcément bas de gamme ou inférieure.

L'excellence du professeur ne présume donc pas forcément de l'excellence de son groupe et inversement.

Un conseil : aller sur place et pratiquer, tout simplement pour se faire une idée concrète. Ne pas hésiter à faire des comparatifs en compulsant divers outils qui, je le rappelle, ne remplacent jamais la sensation immédiate en action.

Q5- Combien d'heures dois-je investir en pratique pour atteindre la ceinture noire ?

Il s'agit d'une question récurrente mais vide de sens car elle dépend à la fois de la qualité de votre travail, de votre investissement, de votre capacité de compréhension mais aussi du temps que votre professeur va consacrer à vos progrès.

Soyons clairs : La pratique de l'Aïkido demande un engagement sur le long terme. La pente est plus ingrate et ardue que dans d'autres disciplines. S'il faut compter en moyenne 5 ans pour arriver au niveau global d'un shodan (ceinture noire premier dan), ces délais peuvent se raccourcir ou considérablement s'allonger en fonction de tous les facteurs cités plus hauts.

Une constante est toutefois certaine. Plus l'élève va s'investir (dans et hors du dojo) et plus il y a de chances globales de le voir progresser vers son objectif.

 

Pour aller plus loin :

Voici d'autres liens pour approfondir l'ensemble des questions évoquées dans cette petite F.A.Q simplifiée :

-Le guide du débutant en Aïkido de la FFAAA.

-Le guide du débutant en Aïkido de la FFAB.

-Préparer sa rentrée : l'apprentissage, simplement une histoire de temps ? d'Alexandre G.

-Aïkido, donner moins pour progresser plus de Léo Tamaki.

-L'Aïkido et l'avalanche de l'événementiel par L'Aïki-kohaï.

-Essai sur l'origine des armes en Aïkido.

-L'homme dragon, Chroniques de Moriheï Ueshiba

-Aïkido : Le piège de l'efficacité et des valeurs.

 

Annexe : Où sont les magasins liés à la pratique de l'Aïkido ?

Sans faire de publicités mensongères les lieux pour trouver du matériel d'une qualité supérieure liés à la pratique de l'Aïkido ne sont pas légions en France. Pour l'entrée de gamme, les chaines de magasins liés à la pratique sportive sont monnaies courantes mais ne vont pas toujours disposer du produit adéquat.

Pour les parisiens qui cherchent du matériel correct, je vous conseille les grands classiques :

-Budostore ou Budofight. Précisons que les deux enseignes disposent de boutiques en lignes et d'un choix conséquent livrable dans toute la France.

Pour ceux qui veulent passer à la vitesse supérieure, je vous conseille également de commander en ligne à travers les enseignes suivantes plus spécialisées :

-Konjaku 

-Budoexport/Seido

-Bernard Saligné Bokken.

Je vous rappelle que je ne suis absolument sponsorisé par ces magasins et qu'il s'agit simplement de vous guider basiquement vers des lieux où je trouve moi-même mon bonheur en matière d'équipement.

Annexe 2 : Où trouver des livres/parutions liées à la pratique de l'Aïkido ?

Là encore, sans faire de publicités, il existe de nombreux ouvrages dont la compréhension globale est accessible aux débutants. Ceux qui cherchent des magazines à moindre coût et possédant une approche transversale peuvent trouver en kiosque et/sur internet les magazines Yashima et Dragon HS Spécial Aïkido. Ceux qui cherchent une bibliographie conséquente peuvent s'orienter selon deux types d'ouvrages :

 

-les ouvrages techniques (où ils vont trouver beaucoup de photos et d'explications).

-les ouvrages plus théoriques/historiques (où ils vont trouver d'avantage de fond pour leur enseignement).

La plupart des livres et magazines cités dans cette annexe sont disponibles en ligne et/ou dans les magasins spécialisés (dont certains sont déjà cités plus haut) mais aussi dans les grandes enseignes (type FNAC etc...).

Je conseille d'éviter d'investir dans trop d'ouvrages techniques au départ. Un seul est amplement suffisant. Pour ma part, j'ai utilisé (et j'utilise encore) simplement deux ouvrages de ce type. Celui de Christian Tissier (datant de 2010) et l'ouvrage officiel de l'Aïkikaï. Ces deux livres possèdent tous les deux un prix raisonnable et offre un panel assez complet qui, de toute façon, ne remplacera jamais la pratique. Pour ceux qui apprécient les ouvrages historiques, je conseille deux indispensables : la biographie officielle du fondateur de l'Aïkido ou encore L'esprit de l'Aïkido rédigé par Kisshomaru Ueshiba. Pour ceux qui veulent apporter du fond dans la pratique, je conseille enfin l'excellent Etiquette et Transmission de Tamura Nobuyoshi.

Annexe 3 : Où trouver des vidéos utiles liées à la pratique de l'Aïkido ?

Ma propre chaîne youtube Aïki-kohaï publie ponctuellement des vidéos liées à la pratique de l'Aïkido et d'autres arts martiaux infinitaires. Le blog dispose également (en bas à droite de la page d'accueil) d'une série de liens concernant différents sites "amis" qui proposent de nombreuses vidéos/interviews etc... Pour débuter, je conseille le travail d'un ami vidéaste résumant l'intégralité de la discipline en une seule vidéo dans son émission 9ième kyu.

Pour aller plus loin, je conseille ensuite la chaîne de Seido/Budoexport qui propose à la fois des démonstrations, des interviews mais également de bons conseils. Il y a également l'excellente chaîne de Will Poma avec qui je travaille régulièrement.

Coté vidéos fédérales, je vous conseille enfin cette vidéo promotionnelle de la FFAAA et cette vidéo particulièrement centrée sur l'enseignement de la FFAB.

Un dernier détail : ne pas oublier que les vidéos et les livres restent des éléments intéressants à étudier mais ne remplacent jamais l'entrainement et le ressenti réel en action. Ils peuvent toutefois utilement les compléter.

 

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Actualités-Nouveautés, #Pratique de l'Aïkido

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article