L'oeil du kohaï sur : Kendo, Culture of the Sword d'Alexander C. Bennett

Publié le 15 Avril 2017

L'auteur dans son habit de Kendoka

L'auteur dans son habit de Kendoka

J'ai pu récemment faire la découverte d'un ouvrage anglophone de grande qualité que je vous conseille. Il s'agit de Kendo : Culture of the sword d'Alexander C. Bennett. L'auteur est un pratiquant avancé de la discipline mais aussi un néo-zélandais expatrié au Japon avec une vision évolutive de son pays d'adoption et de sa recherche.

Si le contenu principal de l'oeuvre est une analyse historique des origines du Kendo et des principes qu'il véhicule au gré de l'évolution politique du Japon lui-même, j'ai personnellement beaucoup apprécié le fond derrière l'analyse elle-même.

Il s'agit en effet d'une étude de l'histoire du Kendo non pas à travers les yeux d'un historien lambda extérieur à la discipline mais bien d'un pratiquant acharné. Un chercheur.

On découvre le Kendo à travers les découvertes, les échecs, les expériences bonnes et mauvaises d'un occidental dont la vision au départ est très triviale. On y trouve également, du moins je le crois, un regard complètement désacralisé du maître japonais, tour à tour tortionnaire supposé (dans l'imaginaire de l'enfance racontée par l'auteur lors des premiers chapitres), humain, professeur puis mentor. L'attachement de l'auteur à son art est peu à peu palpable à travers son initiation puis l'approfondissement de son étude sur le sujet.

Le point positif est également l'accessibilité de l'ouvrage qui possèdent clairement plusieurs niveaux de lecture. On y trouve un coté "voyage initiatique" pour les moins intéressés par les points techniques ou historiques les plus obscurs mais également de quoi satisfaire la curiosité des connaisseurs du plus haut niveau (rappelons que l'auteur est également détenteur d'un Doctorat en sciences humaines de l'université de Kyoto, un second doctorat en langue et civilisation japonaise et demeure également professeur à l'université du Kansaï).

Sans déflorer pour vous l'intégralité des sujets, j'ai particulièrement été intéressé pour ma part par le développement historico-politique du Budo et l'aspect traditionnel "inventé" pour servir des leitmotivs différents (tantôt militaristes, tantôt pacifiques) en fonction des orientations prises par le pays depuis la période Muromachi jusqu'à nos jours.

Il est d'ailleurs très intéressant de confronter cette mise en lumière histoire avec celle des autres Budos Japonais dont l'Aïkido.

L'ouvrage n'est pas encore traduit à ma connaissance, mais facile d'accès et disponible sur le net. Bonne lecture.

 

 

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Arts martiaux, #Actualités-Nouveautés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article