Curiosité, Audace et Inspiration : Mes voeux et projets pour 2016

Publié le 13 Janvier 2016

Et pendant ce temps au Korindo Dojo...

Et pendant ce temps au Korindo Dojo...

Je n'avais pas encore eu le temps de vous souhaiter à tous mes meilleurs voeux de réussite pour cette année 2016 qui vient de démarrer. Loin des sempiternels rajouts concernant votre santé, votre famille, votre capital, votre transit, le bien être de votre chat/chien/hamster-de-l'espace etc... je préfère vous toucher deux mots à propos de ce qui vous amène ici : Je veux parler de la curiosité.

Merci d'être toujours plus nombreux (kohaï et moins kohaïs) à vous intéresser aux avis des autres et à fortiori celui des moins gradés, des "pyjamas" et des "rien-du-tout".

Je dois avouer que je suis chaque jour surpris de votre regain d'intérêt, de vos demandes, de vos questions, de votre respect à l'égard des débutants, des néophytes, et j'en suis plus qu'heureux.

De mon coté, vu de mon très modeste travail, c'est tout de même une responsabilité non négligeable. C'est également une chance. C'est enfin beaucoup de recherches et d'efforts acharnés mais j'en suis ravi.

Le pari entamé en 2013 d'ouvrir une minuscule fenêtre par laquelle les novices et les pratiquants lambdas pourraient se retrouver dans la joie et la simplicité est un succès qui est loin d'être acquis et encore plus loin de me satisfaire. Mais cette réussite me permet de souligner malgré tout la nécessité vitale d'accentuer l'ouverture du monde des arts martiaux non compétitifs à destination du public.

Ensemble, les pratiquants d'Aïkido portent le beau message que la voie des médailles et des podiums n'est pas l'unique réponse à ceux qui sont en recherce d'une activité martiale. Restons lucides sur nos travers mais également sur nos atouts. Restons concentrés sur la nécessité absolue de toucher les nouvelles générations et non de nous enfermer sur ce qui était.

N'ayons pas peur non plus de porter ce message. Soyons audacieux dans nos propositions et nos recherches afin d'élargir nos horizons jusqu'à des places éloignées et des endroits inconnus de nous, de vous, de tous si nécessaire. Je serais bien naïf de croire que nous trouverons dans l'avenir le même âge d'or pour l'Aïkido qu'à l'époque de nos pionniers, ce temps exceptionnel où les élèves directs de Moriheï Ueshiba diffusaient à travers le monde, cependant, il n'appartient qu'à nous de faire la démonstration de l'Aïkido autour de notre entourage, de nos proches, de nos amis, de nos familles, auprès du monde qui gravite autour nos questions et de nos attentes.

Je m'efforcerais de suivre également les conseils que je vous donne, l'histoire de ne pas passer pour l'emmerdeur de service.

J'ai de beaux projets pour 2016 pour vous et pour moi. Certains peuvent déjà les découvrir sur le dernier numéro des hors séries spécial Aïkido de Dragon Magazine. Les articles inédits que vous y lirez ne sont qu'un début pour ma part et je remercie l'équipe du journal de me faire confiance dans la durée ainsi que notre rédac'chef.

Il y a encore pas mal de surprises et j'ai encore pas mal d'idées tandis que je chemine avec vous sur un chemin qui se veut sans prétention et qui ne sera pas exempt d'erreurs et de tâtonnements.

Je continuerais en 2016 certaines rubriques déjà développées et appréciées comme "les portraits de pratiquantes" ou "l'oeil du kohaï sur...". Vous me trouverez pour la troisème année en pointe sur d'importants événements comme la Nuit des arts martiaux tradtionnels et d'autres actualités martiales. Sachez à ce propos que je réponds aussi aux invitations sur des événements que je n'ai pas le privilège de connaître ! J'aimerais par ailleurs aborder d'autres questions et maintenir votre intérêt sur d'autres disciplines traditionnelles ou non mais je ne préfère par m'avancer pour le moment.

Je ne suis pas un expert ni un professionnel, vous le savez, mais j'espère également que vous vous rendez compte que c'est grâce à vous (et avec vous) que le blog progresse chaque année en qualité, en finesse, en technicité. Je le fais à coté de mon travail civil et à coté de ma propre pratique ce qui, pour un débutant, est considérablement épuisant et/ou chronophage je dois bien l'avouer.

Je ne me cherche pas d'excuse sur ce que je n'ai pas le temps de faire (of course) et je ne peux pas aller partout tout le temps et à chaque fois. Cela dit, je souhaite demeurer plus vigilant, dynamique et proactif pour votre plaisir et pour mon propre bien.

Alors remettons nous ensemble au travail !

 

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Pratique de l'Aïkido, #Actualités-Nouveautés

Repost 0
Commenter cet article