Ethique, dignité et arts martiaux : Le coup de gueule du Kohaï

Publié le 24 Septembre 2015

Le petit monde de l'Aïkido parle souvent du MMA (Mixed Martial Arts) avec une position tranchée. Il y a ceux qui aiment et qui peuvent occasionnellement s'y intéresser et il y a ceux qui détestent et qui jugent que l'encadrement de la discipline est insuffisant ou trop mercantile. A l'occasion de ce qu'on pourrait considérer comme la première exhibitition légale sur le territoire Français du MMA en cage lors d'un gala organisé au Cirque d'hiver à Paris le 19 septembre dernier, je me suis d'abord intéressé au match opposant Florent Betorangal à Karl Amoussou pour une raison simple :

-Florent Betorangal est venu l'année dernière rendre une petite visite au Korindo afin de découvrir l'Aïkido Kishinkaï et de faire découvrir à Léo Tamaki sa discipline dans le cadre de l'émission Gong.

Mais au delà de la curiosité envers cet athlète d'où l'ouverture d'esprit me semblait sympathique, c'est surtout ce que j'ai pu lire en marge de cet événement qui m'a interpellé. Comme pour tous les événements de ce type déclaré à la DDCS (direction départementale de la cohésion sociale) avec dépôt de dossier, l'absence de réponse de l'administration vaut acceptation de cette dernière et validation de la légalité et de la sécurité de l'événement. Malgré cette autorisation tacite (qu'on peut imaginer dûe à la lenteur des rouages plus qu'à la position officielle du ministère des sports) ponctuée de nombreux contrôles policiers et suscitant la colère du ministère, il est surtout intéressant de noter en marge les déclarations de TRES nombreux "experts" sur la question du MMA qui serait avant tout :

-Illégal,

-Trop violent,

-Mal encadré,

-Une atteinte à la dignité humaine du fait des frappes au sol.

Ces affirmations (et notamment la dernière) sont pour ma part un non-sens total. Précisons que je ne suis pas pratiquant de MMA et je ne m'intéresse qu'à titre occasionnel à cette discipline, c'est donc avec du recul et sans partis pris que je me suis interrogé sur ces "affirmations" et notamment par le prisme de l'Aïkido.

Une fois n'est pas coutume, je vais pousser mon petit coup-de-gueule en citant (pour une fois) de nombreux articles de presse généralement non spécialisée.

 

LA PETITE HISTOIRE JURIDIQUE D'UN NON-SENS TECHNIQUE :

 

Jusque là les positions officielles françaises concernant la légalité du MMA se base avant tout sur une recommandation n° R 99-11 du conseil de l'Europe prise le 22 avril 1999, c'est à dire un acte juridique prononçé il y a plus de 15 ans jugeant la pratique du MMA (alors sous l'appelation "combat libre" qui fait partie des trois appelations courantes usitées du MMA avec le free-fight) comme "contraire aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales". Cette recommandation préconise aux gouvernements des Etats membres "d'entreprendre toutes les mesures nécessaires pour interdire et empêcher les  combats libres [...]" et considère que ces combats "constituent un danger pour les spectateurs, compromettent la santé des combattants et ont des liens avec des activités illégales [...]". Rappelons que le MMA existe depuis les années 90 et qu'à cette époque il n'était évidemment pas du tout le même que celui pratiqué dans les rings, les cages et les Dojos d'aujourd'hui.

Imaginez un instant, amis lectrices et lecteurs, qu'on juge l'Aïkido au niveau légal et éthique sur un instant T, 9 ans après sa création ? Imaginez maintenant qu'on juge de nos jours votre discipline sur la base d'éléments techniques et organisationnels datant de 15, 20 ans ou plus ? Si les officiels européens (qui sont ils d'ailleurs ?) de 1999 observaient l'Aïkido tel que pratiqué en 1940 (avant la guerre donc) ou dans les années 50 par nos premiers pionniers comme Tadashi Abe ou Minoru Mochizuki, comment jugeraient-ils cela ? Et comment honnêtement espérer le comparer 15 ans plus tard à la discipline telle que pratiquée par d'autres experts ?

Dans la même veine, le CSA Français se fonde sur cette recommandation et l'article 1er et 15 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée concernant la liberté de communication (des textes vieux de plus de 15 et 20 ans donc...) pour recommander en 2005 aux "éditeurs de services de télévision de ne pas diffuser de combats qui ne seraient pas régis par une fédération nationale agréée par le ministère en charge des Sports ou, s'agissant des manifestations se déroulant à l'étranger, qui ne répondraient pas aux exigences définis" (...) et qui sont (je cite bien entendu) :

- "des règles de compétition respectant l'intégrité physique et morale des sportifs ;

- la transmission de valeurs éducatives ;

- un encadrement médical adapté ;

- des contrôles anti-dopage ;

- un encadrement formé : arbitres, juges, officiels, ... ;

- combattants d'égale valeur technique et de poids comparable".

Le code du sport d'autres recommandations européennes de ce type (et de la même période, je pense à la recommandation R 92-13 relative à la Charte européenne du sport) vont dans le même sens, sont parfois confirmés par des arrêtés préfectoraux et représentent les fondations de l'argumentaire actuel (et archaïque) des officiels de France sur le sujet.

Cet argumentaire se développe selon les principaux éléments suivants :

A-L'union européenne veut développer la "dimension européenne du sport, en promouvant l'équité des compétitions sportives" ainsi que le respect de l'intégrité physique des pratiquants.

B-Les règles du MMA comportent des frappes au sol jugées violentes et dégradantes pour ceux qui les subissent. Elles ne respecteraient par l'intégrité physique évoquée ci-dessus.

C-Frapper un homme à terre est également jugée en ce sens comme une atteinte à la dignité humaine.

D-Le MMA serait donc illégal pour les 3 raisons précitées et "sans aucune valeur morale" comme semblait la décrire (selon la presse, précisons le) notre Teddy Riner national.

Je laisse évidemment seuls juges mes chers lecteurs de ce raisonnement que, pour ma part, je trouve complètement bancal tant sur le niveau juridique qu'au point de vue technique le plus élémentaire.

Rappelons que le MMA est justement la somme technique de plusieurs autres arts martiaux considérés comme tout à fait légaux en France. Ces éléments (et notamment les frappes au sol) sont empruntés et dérivés de plusieurs formes de Boxe, de la lutte, du Judo, du Jiu-jitsu brésilien ect ect... Les techniques de préhensions et de soumission au sol sont fréquemment utilisées par beaucoup d'autres arts martiaux et si l'on pousse plus loin le raisonnement en allant là encore vers le prisme de l'Aïkido...le suwari waza (techniques à genoux) ne comporte t'il pas des attaques avec frappes au sol et immobilisations ? Que dire d'autres techniques comportant des étranglements ? Que dire des projections (qu'on peut juger d'un point de vue physiologique tout aussi violent qu'une frappe au sol) ? Que de dire des frappes au pied touchant souvent les cotés du visage qu'on observe fréquemment dans les compétitions d'autres Budo modernes ou d'autres disciplines fédérales axées sur la défense personnelle la plus efficace possible ?

Pourquoi donc juger qu'une technique est "contraire à la dignité humaine" et illégale lorsqu'elle est pratiquée par une discipline et tout à fait sportive et légale lorsqu'elle est utilisée fréquemment par une autre dans un cadre public (quelques mises hors combat se font par frappe au sol dans la garde en Jiu-Jitsu sportif par exemple) ?

Pour quelle raison est-ce qu'un jodan tsuki porté avec une totale sincérité dans un art martial dit légal (dans une compétition de Kempo par exemple) est-il moins une atteinte à mon "intégrité morale" qu'un tsuki porté en MMA ?

Rappelons également concernant la règlementation en vigueur que la commission athlétique du New Jersey a édifié dès 2000 un répertoire de règles pour l'UFC intitulé Unified Rules of Mixed Martial Arts et compulsable partout. D'ailleurs, à ce jour, la quasi-totalité des événements officiels de MMA à ma connaissance utilisent une règlementation contraignante et précise concernant la durée du match, les coups (dont un nombre importants concernant les parties vitales sont interdits), prises et mouvements autorisés, les règles entourant les K.O et même les comportements "anti-sportif" susceptibles de causer des blessures à l'adversaire. Notons si ce n'était pas déjà évident que ces combats sont aujourd'hui arbitrés pour appliquer ces règles, que des contrôles existent déjà depuis très longtemps, que les organisateurs disposent de soigneurs sur place ect ect...

Comment expliquer le raisonnement de notre secrétaire d'état actuel aux sports indiquant que le MMA est comparable "aux jeux du cirque" ou encore cette pique foudroyante de  Chantal Jouanno, ancienne karatéka et ministre des sports en 2010 comparant le MMA à des combats de coqs ou de chiens ?

Cette position d'interdiction ferme est cependant soutenue par la commission consultative des arts martiaux et des sports de combats, qui est compétente en France pour donner son avis sur toutes les questions techniques, déontologiques, administratives et de sécurité...

...Les chiffres officiels décomptent pourtant 700 associations estampillées MMA (ou parfois déguisées sous d'autres appelations) sur le territoire Français dont les affiliations sont diverses puisque le MMA ne fait pas partie des disciplines bénéficiant d'une délégation ministérielle...

A ce stade, vous constatez déjà qu'on marche sur la tête en constatant que des dispositions légales sont prises pour interdire une discipline qui n'est pas censé remplir des conditions dont elle remplit pourtant déjà la quasi totalité du cahier des charges depuis des années (si ce n'est l'agrément et l'encadrement fédéral bien entendu...).

 

 

L'HYPOCRISIE PAR LA PREUVE :

 

Vous trouverez justement en introduction de cet article la vidéo d'un des combats qui se déroulaient lors du CAGE ENCOUNTER ce 19 septembre 2015. Je vous invite à bien l'observer et très rapidement à la mettre en comparaison avec d'autres vidéos de disciplines martiales légales et officielles. Pour revenir précisément à la vidéo de ce billet dans les détails, je commenterais ceci : Les premières minutes comportent des techniques de balayage et des frappes qu'on peut observer quotidiennement ailleurs (je pense au Karaté, au kick-boxing ou au Taekwondo en compétition notamment). Ces "mouvements d'approche" se terminent vers 2.30 par une amenée au sol qu'on va trouver dans d'autres arts martiaux plus classiques et légaux bien entendu (je pense notamment au Judo ou au Jiu Jitsu Brésilien) et, effectivement, la seule différence sont les frappes au sol (qu'on peut juger aussi violentes qu'une frappe en boxe ni plus ni moins et tout aussi spectaculaire).

Alors oui, il y a le coté "cage" qui fait un peu beaucoup Catch Américain en collant. Effectivement, c'est violent mais pas plus (ni moins) que le dernier combat du dur à cuir Floyd Mayweather par exemple et selon mon analyse. Effectivement, il y a le coté bling-bling que personnellement je n'apprécie pas du tout mais que je juge fréquent et courant dans bien d'autres disciplines sportives et pas uniquement les arts martiaux (pensons surtout au Football par exemple dont je ne suis pas amateur...).

Et si vous n'êtes pas convaincu de mon propos (et c'est votre droit) je vous invite également à comparer à l'aune de ralentis sur ces frappes de boxe avant de juger hâtivement le MMA comme une atteinte à la dignité humaine. Et pourtant la boxe est considérée comme un "art noble" (rappelons nous le marquis de Queensburry) que j'apprécie personnellement tout en étant lucide sur sa capacité de destruction du corps et surtout...de mon précieux cerveau.

En conclusion et d'un point de vue technique ainsi qu'au regard d'une incroyable quantité de vidéos de sports légaux de compétition sur le sol Français, je souhaite vous dire ici un grand stop à l'hypocrisie la plus totale et aux prises d'otage politique (rappelons que le sponsoring de l'UFC a causé l'annulation/report des championnats d’Europe 2015 de Judo). De nombreux athlètes et pratiquants d'arts martiaux de haut niveau comme Hidehiko Yoshida (champion du monde de Judo, médaillé d'or au J.O), Satoshi Ishii (champion d'asie et champion du monde de Judo), Ferrid Kheder (vainqueur des tournois de Munich et de Paris), Bertrand Amoussou (champion d'Europe par équipe de Judo, 4 fois champion du monde de jujitsu combat) ou Ronda Rousey (vice championne du monde de Judo, fille d’AnnaMara De Mars, championne du monde en 1984, rappelons le) qui étaient encore adulés parcequ'ils étaient judokas sont maintenant décriés par certains...uniquement parce qu'ils font du MMA. Et si l'on crache allègrement sur l'éthique et les valeurs humaines du MMA, que dire alors du Mixed Jiujitsu Arts (MJA) très récemment inventé par la Fédération Française de Judo pour tenter d'encadrer la discipline ?

Ces polémiques sont stériles, car tout le monde sait que le MMA fera et fait partie du paysage martial et que le MMA français n'est pas obligé de ressembler à l'UFC tout comme le basket français n'est pas la NBA. Toutes ces empoignades reflètent enfin pour moi une grande partie des raisons qui font que l'Aïkido ne doit surtout pas devenir un sport et/ou un art martial compétitif. C'est aussi pour ça que j'aime être Aïkidoka (même si nous sommes trèès loin d'être parfaits, je le reprécise car l'absence de compétition peut entrainer d'autres dérives). En somme, je ne vous dis pas d'aduler forcément le MMA dont je ne suis pas toujours un grand fan mais...ne décrions pas sans savoir des pratiquants de talent en invoquant des arguments "éthiques et moraux" à deux vitesses.

Posons nous ensemble enfin les bonnes questions : Quel art martial est jugé éthique et moral en France (comme par exemple la boxe, le Karaté, le Judo, l'Aïkido, le Taeknowndo, le Krav Maga, les arts de self defense...) et pourquoi l'est-il ? Qu'est ce que la moralité et l'éthique martiale en France ? Qui va considérer cette déontologie et pour quelles raisons ? Ces raisons sont elles en rapport réel avec le background historique d'un art martial et ses origines ou bien sont-elles des raisons politiques et financières ? J'ai ma petite idée la dessus mais, en bon kohaï, je vous laisse tirer vos propres conclusions en connaissance de cause.

 

 

Rédigé par Aïki-Kohaï

Publié dans #Actualités-Nouveautés, #Arts martiaux, #Vidéos

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pg 15/12/2015 04:43

Salutations,

J ai pratique depuis mes 6 ans a peu près tt les sports de combats (mma) compris et je me suis fixe en boxe anglaise depuis quasiment 10 ans. Preambule important vous le verrez.


L argument de l emploi :
On dirait de la mauvaise foi politicienne. Soyons sérieux le mma créerait des centaines et des centaines d emplois avec la machine que c est déjà aux usa.

L argument "business des amerloques"
Et alors ? Le karaté est un business de chinetoques ? Le k1 de chinois du japon? Argument franchouillard argument de mauvaise foi.

L argument des risques :
Si vous faites un sport de combat a un moment oui vous risquez quelque chose. Vous êtes la pour vous battre et comme l a très bien dit une fois un prof de jjb ici on se bat on se défend pas pour se défendre aller courir c est ca la meilleure défense! Ou alors oui il faut pratiquer une danse martiale plus ou moins sclérosé. Les vrais combatants lorsqu ils goutent aux mma ou tte autre discipline plus réelle ne reviennent jamais. Repetez 90 fois le même mouvement en toge ou en pyjama ca suffit.

Argument des frappes au sol:
Une frappe au sol est plus facile a encaisser dans le sens ou votre cerveau ne s ecrase pas contre votre boite cranienne apres l impact comme lors des frappes debout ( experience perso).beaucoup plus facile de s en remettre! Mais ça saigne plus.

Vous êtes soi de mauvaise foi soit vous passez votre temps sur des tatamis qui puent a essayer de convaincre des quarantenaires grisonnants qui se chie dessus des qu ils voient un groupe de jeunes!

Le mma c est l art martial suprême ( je préfère la boxe je le rappelle). A mon humble avis ils sont milles fois plus proches de tt les maitres a l ancienne que n importe quel prof actuel.
Allez dans une cage tester votre art et vous verrez le respect qu on vous porte et vous verrez qu on fera attention a votre integrite. Bien sur il y a toujours des connards mais autant que dans un dojo

PG

John Doe 22/12/2015 19:02

@ Aïki-Kohaï

A votre place, je ne me réjouirais pas vraiment de cette "intervention" de PG.
Celle-ci est révélatrice de gens arrogants et intolérants envers les pratiquants d'autres disciplines, notamment celle de l'Aïkido.
Chez les gens éclairés comme PG, c'est en effet bien souvent l'Aïkido qui est dénigré comme étant une "danse martiale".
Ce "penseur" n'a jamais et ne pratiquera jamais l'Aïkido. Seul le MMA est SUPREME pour PG.
Ainsi le MMA est au-dessus de tout. Le reste, Aïkido compris, ne mérite pas la moindre considération.
Cela ne vous rappelle pas mes craintes de voir le MMA nuire à la richesse culturelle? C'est confirmé à présent.

Approuver même en partie les propos d'un tel individu, c'est renier implicitement les valeurs de l'Aïkido.
C'est dommage de s'investir autant dans un blog consacré à l'Aïkido et de se décrédibiliser en appuyant le premier imbécile venu.

Bien à vous.
John Doe

John Doe 20/12/2015 19:15

Salutations à PG, le français moyen avec cette réflexion typique : ce n'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule!

Vous reconnaissez que le MMA est une machine qui nous vient des USA. Cette machine promettrait de créer que quelques centaines d'emplois seulement?
C'est peu comparé aux 1400 enseignants de boxe anglaise de la Fédération Française de Boxe : http://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/ffboxe.pdf (page 38)
Je ne parle même pas des enseignants de judo, lutte, karaté, aïkido, boxe française, ect.
Pas vraiment prometteur en échange des emplois menacés dans les autres fédérations de sports de combats.

Le karaté est né à Okinawa. Il s'est ensuite implanté et developpé grâce aux efforts altruistes de Gichin FUNAKOSHI, qui ne roulait pas sur l'or.
Cet art martial s'est implanté et développé en France grâce à M.Henry PLEE qui a ouvert en 1955 le dojo de la Montage Sainte Geneviève et fondé le BudoStore.
M.PLEE a formé bon nombre d'experts tels que :
- M.Dominique VALERA, qui a introduit le Full Contact puis le Karaté Contact
- M.Alain SETROUK, qui a introduit le Karaté Kyokushin puis fondé le Pro Fight Karaté
L'UFC a toujours eu un but marketing. L'UFC a permis l'avènement du MMA.

Un sport de combat doit respecter une certaine étiquette. Est-ce qu'autoriser de frapper à plusieurs reprises un homme à terre qui n'est pas une menace respecte cette étiquette?
Votre vision archaïque et sclérosée d'autres disciplines comme le karaté, le judo ou l'aïkido doit vous venir de ce professeur de jjb, soucieux de garder ses élèves et les amener en compétition pour sa gloire et son profit personnel.

Au sujet des frappes au sol, je suis surpris qu'un aficionado de la boxe ne les condamne pas! Ceci relève soit de la mauvaise foi, soit de la profonde ignorance de l'histoire de la boxe moderne.
La boxe anglaise moderne vient du pugilat, très populaire en Angleterre au XVIII eme siècle. Peu de règles en pugilat : pas de limites de temps, victoire par KO uniquement, pas de catégorie de poids... ça ne vous rappelle pas l'UFC à ses débuts???
Seule la mise hors combat lors de combats au finish pouvait garantir la victoire. Il était possible de frapper un homme à terre lors des combats au finish.
Les premières règles restrictives ont été érigées après le combat entre George Stevenson et Jack Broughton en 1741. Vaincu après un combat sans merci, George Stevenson décéda quelques jours plus tard :
https://books.google.fr/books?id=aA2LO_DGdu4C&pg=PA18&lpg=PA18&dq=george+stevenson+jack+broughton&source=bl&ots=4xqXHyj_Hj&sig=pGbdEKVlXArEolT6iETopyrWshM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjLpL_8yuLJAhVMOBQKHRETDLoQ6AEIXzAM#v=onepage&q=broughton&f=false
Choqué par cette tragédie, Jack Broughton érigea deux ans plus tard des règles appelées London Prize Ring Rules. Une des premières innovations pour l'époque était l'interdiction de frapper un homme à terre, ou ayant un genou à terre :
http://lesadeptesdelaboxe.com/histoire/les-lumieres-et-le-19e-siecle/leclosion-de-la-boxe-anglaise/
Des limites de temps furent aussi imposées pour éviter qu'une telle tragédie ne se reproduise.
Les règles du marquis de Queensberry en 1867 allèrent plus loin obligeant l'utilisation des gants, des limites de temps, interdiction des combats au finish, ect.
http://franceolympique.com/art/119/boxe.html
Le MMA rappelle quelque peu le pugilat.

Sur le plan scientifique, je pense que cette vidéo extraite d'un documentaire intitulé "Les Maîtres du Combat - Free Fight" diffusée sur National Geographic où les frappes des stars du MMA ont été mesurées, va vous amener à reconsidérer votre position : http://www.dailymotion.com/video/x65g2c_free-fight-vs-mannequin-de-crash-te_sport
Regardez donc Randy COUTURE chevaucher et frapper le mannequin à partir de 16:50. Les résultats sont donnés en kgf (kilogramme-force). La conclusion de l'expérience est édifiante : Les capteurs sur le mannequin ont relevé un impact de 907kgf à chaque coup, soit plus du double de l'impact mesuré quand Bas RUTTEN a frappé le mannequin DEBOUT (423kgf à 08:40) !!!!!

Je vosu cite :"Vous êtes soi de mauvaise foi soit vous passez votre temps sur des tatamis qui puent a essayer de convaincre des quarantenaires grisonnants qui se chie dessus des qu ils voient un groupe de jeunes!"
Soit on est comme vous, soit on est un quarantenaire qui en tient une couche? Je vois que le respect des aînés est une valeur incontournable en MMA.
"Allez dans une cage tester votre art et vous verrez le respect qu on vous porte et vous verrez qu on fera attention a votre integrite"
Amoussou a respecté l'intégrité de son adversaire en lui donnant un coup de genou dans le flanc, en essayant de lui asséner un coup de genou dans la face sous les encouragements d'une partie du public.

John Doe

Aïki-Kohaï 16/12/2015 11:59

PG Merci pour ces commentaires en réaction à ceux de John Doe je présume :-)

C'est très "brute de décoffrage" mais je partage quelques unes de vos analyses.

Au plaisir de vous revoir sur le blog, Aïkidoka ou pas.

Pierre.

John Doe 24/11/2015 18:17

Bonsoir,

S'il venait à être légalisé, l'expansion du MMA provoquerait la fermeture de bon nombre de clubs de lutte, judo ou autres boxes pieds-poings. Un scénario inenvisageable dans une société déjà gravement touchée par le chômage.
A terme, les pratiquants s'entraîneraient uniquement au MMA. A terme ils feraient tous la même chose, penseront la même chose. Cela nuirait à la richesse culturelle de notre société.
Le MMA est avant tout un business venant des amerloques. Pas sûr que les instances françaises y gagneraient quelque chose en compensation des emplois perdus dans les autres fédérations.
Il serait à craindre que des organisations comme l'UFC s'implantent en France, fassent un maximum de fric au détriment de la santé de jeunes combattants payés au lance-pierre et planquent ses bénéfices dans un paradis fiscal.

Sur le plan éthique et sportif, le MMA est dangereux.
Bon nombre de fans de MMA se rassurent en buvant les discours "optimistes" des Bertrand AMOUSSOU et consorts.
Le MMA est un discipline qui mélange les techniques de percussion de la boxe, les techniques de préhension de la lutte et les techniques de soumission du jiu jitsu. Mais le pratiquant de MMA s'expose aux risques bien connus de chacune de ces disciplines.
Au sujet des frappes au sol, je pense que cette vidéo extraite d'un documentaire intitulé "Les Maîtres du Combat - Free Fight" diffusée sur National Geographic où les frappes des stars du MMA ont été mesurées, va vous amener à reconsidérer votre position : http://www.dailymotion.com/video/x65g2c_free-fight-vs-mannequin-de-crash-te_sport
Regardez donc Randy COUTURE chevaucher et frapper le mannequin à partir de 16:50. Les résultats sont donnés en kgf (kilogramme-force). La conclusion de l'expérience est édifiante : Les capteurs sur le mannequin ont relevé un impact de 907kgf à chaque coup, soit plus du double de l'impact mesuré quand Bas RUTTEN a frappé le mannequin DEBOUT (423kgf à 08:40) !!!!!
Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le combat entre Karl AMOUSSOU et Ben ASKREN. ASKREN a pilonné de coups son adversaire qui était dos au sol pendant presque toute l'intégralité du combat! Un vrai massacre!
AMOUSSOU ne pouvait se défendre dans cette situation. Sur le plan de l'éthique et de l'intégrité physique, on repassera!

Aïki-Kohaï 23/12/2015 13:25

John Doe,

Je reviens une dernière fois vers vous avec bienveillance (j'insiste :-) ) et sans déformation de vos paroles (à mon grand regret).

Le fait que vous me manquiez maintenant de courtoisie est généralement révélateur, tout comme le fait que vous vous cachiez derrière un pseudonyme pour le faire, d'un échange qui n'en fini pas de s'appauvrir et qui fini très clairement par perdre de son intérêt à mes yeux. J'en suis désolé pour vous.

Je prends le temps de vous signaler que je ne répondrais d'ailleurs pas votre précédent commentaire à l'égard de PG et de moi même mais, rassurez vous, j'y répondrais tout de même ici par soucis de commodité. Je suis sur que la majorité de mes lecteurs seront forts intéressés (et amusés) par le fait que vous estimiez ici même "que je renie les principes de l'Aïkido" en approuvant certains arguments de PG qui relèvent comme moi la faiblesse de votre développement sur l'emploi dans le MMA.

Puisque vous m'invitez à relire vos commentaires précédents je vais accepter le challenge pour ne pas terminer cette échange aussi sèchement.

Votre argumentaire pour justifier de la censure totale d'une discipline est le suivant :
1)-Les professeurs d'autres disciplines seront au chômage car en (substance) "il n'y aura plus que le MMA".
2)-Les vendeurs de matériels (et pas uniquement des keikogis) des autres disciplines seraient en difficulté du fait de la domination future et supposée du MMA s'il devenait légal.
3)-L'UFC voudrait imposer en France une logique mercantile et non éthique.
4)-Le MMA autorise des frappes au sol qui sont, selon un documentaire de national gé, plus violente que les autres et empêcheraient les combattants de se défendre.

1) L'emploi
A cela j'ai pu répondre trois fois d'affilée que votre argument du chômage relève de la spéculation la plus totale. Ce que PG traduit dans des termes plus agressifs, nous en convenons tous les deux. Cependant PG a totalement raison sur le fond quand il évoque (je le cite) "On dirait de la mauvaise foi politicienne". J'ai pensé totalement la même chose. Dire que je renie les principes de l'Aïkido parce que PG et moi sommes d'accord pour constater votre mauvaise foi supposée est juste....une bonne plaisanterie n'est ce pas ?

J'ai pu en rire dans tous les cas et je vous en remercie.

Comme je l'ai déjà dit pour ma part, et pour revenir à autre chose que l'attaque personnelle, je pense également :
-que le MMA représente une mane économique qui saura trouver son public (car c'est déjà le cas en France et ailleurs) sans amputer les disciplines et professeurs capables de proposer un véritable contenu et non un simple erzatz. Tout comme l'Aïkido ne capte pas le même public que le Judo ou le Karaté, tout le monde dans les arts martiaux n'est pas intéressé par le MMA (légal ou pas légal d'ailleurs). C'est ce qui se passe dans beaucoup d'autres pays dans le monde et même aux états unis (de façon réelle et actuelle donc il ne s'agit pas ici de spéculation). L'USAF n'a pas mis la clef sous la porte à cause du MMA, pas plus que le Judo, pas plus que le JJB très présent, pas plus que la self defense ect... Et il y a toujours du Karaté et du Judo de qualité aux USA pour aujourd'hui et demain. L'exemple est le même dans TOUS les pays où l'UFC est implanté à ce jour.

Il s'agit ici de fait et non de spéculation. D'ailleurs, vous n'avez jamais répondu à ma question : Pourquoi censurer en France une discipline et favoriser un bassin d'emploi plutôt qu'un autre. Rassurez vous j'ai bien compris que ma réponse ne viendra jamais.

2)L'équipement
Vous déformez mes propos que je vais donc tout de même éclaircir. Je pense que la plupart des entreprises qui travaillent dans le domaine de l'équipement martial sont des entreprises "transversales". La plupart ne sont pas spécialisées dans UNE seule discipline et en général lorsque c'est le cas, j'évoquais l'exemple des keikogis pour expliquer que d'autres pratiquants sont malgré tout client.
Votre argument comme quoi il n'y aurait plus que l'équipement de MMA dans les boutiques relève là aussi de la spéculation la plus totale.
Les pratiquants qui recherchent de l'équipement pour des Budo traditionnels continueront d'avoir des demandes à satisfaire qu'une entreprise fournissant du matériel de MMA ne pourra JAMAIS concrétiser tant sur les spécificités que sur la qualité d'ailleurs. A nouveau, vous n'avez jamais répondu à ma question que je reformule : Pourquoi sur ce point censurer le MMA pour des motifs de type économiques tout en accusant cette même discipline d'avoir des velléités économiques.

3)La logique de l'UFC
J'ai déjà indiqué plusieurs fois que votre analyse de la politique de l'UFC ne relevait que d'une appréciation personnelle et relève là encore de la spéculation. Vous n'êtes pas d'accord, c'est votre droit le plus absolue mais encore une fois...avec tout mon respect...Répéter ad nauseam que vous détestez visiblement UFC ne fait pas de votre argumentaire une réalité factuelle. Le fait que l'UFC veuille s'implanter dans d'autres pays n'est pas forcément révélateur d'une volonté de dominer l'entièreté de l'univers martial. D'ailleurs, l'UFC cohabite avec d'autres disciplines martiales dans de nombreux pays à ce jour et comme dit précédemment sans détruire ou avaler les autres disciplines. Chacun trouve ce qu'il a envie de chercher encore une fois.

J'évoquais d'ailleurs dans mes commentaires précédents que la crise actuelle des Budo est d'avantage de la responsabilité de ses instances dirigeantes que de l'arrivée d'une nouvelle discipline à la mode.

4)La violence des frappes au sol :
Votre argumentaire repose encore une fois sur votre analyse de vidéos de MMA que vous observez. J'ai déjà pu vous exposer plusieurs fois qu'à ce petit jeu de chercher des combats violents pour justifier vos propos, nous pouvons établir des listes de vidéos "scandaleuses" (notez bien l'ironie) de la plupart des disciplines légales sans frappe au sol parfaitement autorisées par les règlements et la loi Française.

Je vous informe que ces vidéos concernent des disciplines qui sont enseignées à nos enfants en France, tous les jours.

Je vous invite à voir les vidéos "des plus beaux KO" qui tournent sur la toile concernant le karaté en compétition, la boxe thai, la boxe anglaise, le tae kwon do, le JJB, le kickboxing etc...Les coups sont parfois sans retenue, sur des parties vitales, et entrainent parfois des blessures à n'en pas douter. Doit-on dire qu'un adversaire est incapable de se défendre contre un mawashi geri au visage en prenant à témoin une de ces vidéos où l'adversaire s'écroule devant la violence ?

Je ne pense pas.

Ces vidéos justifient t'elle de l'éthique de la globalité d'une discipline ? De mon point de vue absolument pas. La plupart des disciplines martiales, des sports de combats ou bien les disciplines de self défense sont potentiellement très violentes et destructrices mais on ne peut pas les résumer à ces combats filmés et montés bien entendu. De même, se baser sur un documentaire du National Gé pour dire qu'il y a une frontière de la violence et de l'éthique est là encore de la mauvaise foi. De nombreux documentaires existent sur les dangers des sports de combats légaux et la violence potentielle qu'ils peuvent engendrer.

Dire qu'aucune frappe au sol n'arrive en réalité dans ces autres disciplines (je veux dire dans le feu de l'action et pas dans l'idéal esthétique des règlements fédéraux) est également (et à nouveau) faux. Elles sont courantes lors d'amenée au sol dans bon nombre de cursus.

A nouveau je constate simplement que vous ne connaissez pas le cursus technique du MMA (ce qui n'est pas un jugement de valeur, je le précise). La plupart des pratiquants de MMA sont totalement aptes à gérer une défense au sol (en levant les hanches, en maintenant une garde, en maintenant la distance avec genoux ou pieds, en ripostant par des saisies ou des amenées au sol comme un double leg takedown, etc...).
Sur ce point et puisque vous appréciez citer des vidéos je vous invite à voir, par exemple, les vidéos d'Erik Paulson (très bien faites) sur cette question. Dans un combat en compétition, certains parviennent à mettre à profit ce qu'ils apprennent et d'autres absolument pas, comme partout.

Je vais terminer également en répondant à votre commentaire à mon parallèle sur l'Aïkido et le MMA. Il n'est absolument pas destiné à dire que ces disciplines sont identiques mais bien à dénoncer l'hypocrisie qu'il y a lorsqu'on juge une discipline avec un arsenal législatif totalement désuet et un regard technique totalement dépassé par l'évolution de ce que l'on juge.

J'espère ne pas vous apprendre que les débuts de l'Aïkido au Japon et en Europe étaient parfois "forts rudes" et bon nombre des premiers experts pratiquaient des gestes très durs, parfois jugés aujourd'hui comme dangereux par les standards actuels . Heureusement, nous ne jugeons pas aujourd'hui l'Aïkido comme il était pratiqué à ses débuts et c'est bien là le soucis. Pourquoi le faire spécifiquement au niveau juridique, administratif et technique pour le MMA ? Par méconnaissance ou par calcul politique ?

5) A propos du MJA :
Vous m'indiquez "Lisez le courrier du vice-président de la FFJDA. Il fait bien la distinction entre le MMA et le MJA. Le MJA réunirait les disciplines déjà enseignées au sein de la FFJDA et aurait une visée éducative."

Je me demande si vous êtes un grand naïf ou si vous vous moquez de moi ? Evidemment que le Vice-président de la FFJDA indique officiellement que sa nouvelle discipline n'a rien à voir avec le MMA ! C'est principalement là où se trouve l'hypocrisie de la démarche.

Cracher sur le MMA tout en désirant mettre en place le MJA pour des raisons éducatives alors que n'importe qui constate :
-que l'étude de l'introduction de cette nouvelle discipline se fait en réaction au MMA.
-que le nom même de la discipline est quasi identique au MMA.
-que le cursus technique sera à fortiori le même que le MMA (qui est techniquement, je vous le rappelle car je l'ai déjà dit, la somme de disciplines déjà légales) évidemment et probablement sans autorisation officielle des frappes au sol.

Il s'agirait donc d'un "MMA light" donc qui, évidemment, devra demeurer sous la tutelle fédérale d'une autre discipline n'ayant plus grand chose à voir avec elle et qui, dans ce cas, obtiendrait donc un blanc seing.

Là encore, me dire que cette discipline n'a strictement rien à voir alors que l'entièreté des pratiquants et commentateurs sportifs n'est pas dupe relève de la même démarche que d'affirmer qu'une chose n'existe pas car le règlement fédéral ne l'autorise pas. Autant dire que le vol n'existe pas car la loi l'interdit...

Pour conclure enfin John Doe, je pense que nous arrivons à un point où il est évident que nous sommes pas d'accord sur le sujet et je ne vous en tient pas rigueur. Contrairement à vous, j'espère avoir été courtois malgré, je le reconnais, un léger agacement devant vos prises de position.

Ce n'est pas grave et je vous remercie malgré tout de vos interventions. Je n'en publierais pas d'autres au regard de la tournure que prend cette longue discussion à votre niveau. Ni de vous, ni de moi évidemment bien que je reste disponible par message privé.

A très bientôt sur le blog.

Pierre.

John Doe 22/12/2015 19:19

Avant de parler de bienveillance et d'ouverture, vous devriez cesser de déformer continuellement mes propos.

Je vous parle d'équipements, vous vous focalisez sur tenue d'entraînement utilisée dans les arts martiaux japonais.
Ignorez-vous qu'il y a des gants et des casques en karaté? Figurez-vous que j'ai été surpris de constater dans un magasin Décathlon qu'il y avait plus de gants de MMA dans leurs rayons que de gants de karaté.
Le karaté est légal, le MMA ne l'est pas. Il y a beaucoup plus de pratiquants de karaté que de MMA. Imaginez ce qu'il se passerait si le MMA venait à être légalisé .
Interdire le MMA pour vaincre le chômage en France et sauver l'industrie du textile??? Repassez-vous en boucle le fil de notre discussion. Rembobinez si nécessaire car quelque chose ne tourne pas rond là.


A propos de l'occurrence fortuite ou volontaire des frappes au sol dans d'autres disciplines de combat, encore une fois, vous déformez mes propos.
J'ai dit que dans les autres sports de combat, les arbitres sanctionnent les frappes au sol car elles sont interdites dans les règlements.
La différence en MMA, c'est que les frappes au sol sont autorisées.

Au sujet de la dangerosité des frappes au sol, il faut arrêter de se voiler la face.
1) Je vous fais part d'un documentaire diffusé sur National Geographic qui démontre que les frappes au sol sont plus puissantes que les frappes debout.
Vous me répondez que nous pouvons pérorer sur un document du National Gé sur l'échelle de la violence à loisir. Et de me questionner ensuite si l'adversaire au sol est il moins capable de résister?
2) Je vous fais voir des extraits des combats de Randy Couture dans lesquels celui-ci fait chuter puis pilonne de coups ces adversaires au sol. On voit bien que l'adversaire au sol est impuissant face à ce déluge de coups.
Vous me répondez : "Dire qu'un compétiteur de MMA ne peut se défendre qu'en invoquant les exemples ou l'adversaire frappé au sol fini perdant de la rencontre est...comme dire qu'un boxeur ne peut se défendre contre un uppercut en prenant que des exemples de KO techniques sur ce même coup..."
Analogie bien hasardeuse puisque les situations sont différentes.
En boxe, les combattants sont debout et sur leurs appuis lorsqu'ils échangent des coups. C'est une situation équitable pour les combattants
En MMA, la situation évoquée est celle d'un combattant au sol pilonné de coups par son adversaire, qui lui est en position DOMINANTE. Ce n'est pas équitable.
Le combat entre Karl AMOUSSOU et Ben ASKREN en est un parfait exemple :
http://www.allthebestfights.com/ben-askren-vs-karl-amoussou-full-fight-video-bellator-86/


Au sujet de vos arguments solides, j'avais manqué celui-ci : faire un parallèle entre le MMA et l'Aïkido.
Si j'ai bien compris, vous dites qu'il ne faut pas se borner à juger le MMA à travers de ce que fut l'UFC en 1993 car les choses ont évolué depuis.
Vous dites que ce serait aussi pertinent que de juger l'Aïkido tel qu'il fut enseigné il y a quinze ans, voire à ses débuts.
Vous tentez ensuite ce parallèle surréaliste : "le suwari waza (techniques à genoux) ne comporte t'il pas des attaques avec frappes au sol et immobilisations ?"

Tout d'abord, l'UFC est une organisation qui fait la promotion du MMA via la compétition. L'Aïkido exclut toute idée de compétition. Le but recherché diffère du tout au tout.
Ensuite au sujet du suwari waza, c'est une forme de travail à genoux propre à l'Aïkido. C'est un travail codifié.
Tori sait quelle attaque Uke va utiliser. Tori et Uke sont a égalité, jusqu'à ce que Tori parvienne à déséquilibrer et contrôler Uke.
Les phases de combat au sol au MMA ne sont pas semblables au travail de suwari waza, allons! Les coups sont portés au MMA, contrairement à ce qui est fait en Aïkido.
Au MMA, lors des phases de combat au sol, il y a une volonté de faire mal et mettre hors de combat son adversaire.
En Aïkido, l'objectif est de contrôler son partenaire en lui épargnant au maximum toute souffrance excessive.
L'Aïkido et le MMA, c'est le jour et la nuit!
Ce n'est pas parce que l'opération de communication de Florent Betorangal avec Léo Tamaki vous a ébloui qu'il faut se laisser aveugler à ce point!


Je vous cite : "Si le Judo ou le JJB devait mettre à la clef sous la porte avec le MMA qui ne serait pas éthique du tout (selon votre analyse), pourquoi désirer créer alors une discipline de type MMA (le Mixed Jujitsu Arts) au sein même de la fédération de judo ? Par désir d'autodestruction ou pour...d'autres intérêts tout aussi peu avouables que ceux que vous imputez aux instances de l'UFC ?"

Ce MJA serait une discipline de type MMA selon vous? Comment serait-ce possible puisque le Ministère des Sports, qui est la seule autorité qui puisse légaliser une discipline sportive, refuse de reconnaître le MMA?
Lisez le courrier du vice-président de la FFJDA. Il fait bien la distinction entre le MMA et le MJA. Le MJA réunirait les disciplines déjà enseignées au sein de la FFJDA et aurait une visée éducative.
Si vous voulez plus de précisions à propos du MJA et du but recherché, écrivez à ce monsieur. Je ne suis pas en charge de la FFJDA.
En revanche concernant l'éthique du MMA, je vous invite à revoir les combats et le lien entre MMA et UFC.
Est-ce qu'il est conforme à la morale de notre société de faire l'apologie d'une "discipline" qui met en scène deux hommes dans une cage, où il est autorisé de pilonner de coups un homme à terre pour le plus grand intérêt des actionnaires de l'UFC et le plaisir de la foule en délire??
Regardez Luke Rockhold pilonné Chris Weidman au sol pendant près d'une minute entière : https://www.youtube.com/watch?v=nog0zW7TCoo
Est-ce conforme à la morale d'autoriser une compétition où un combattant qui, voyant son adversaire s'écrouler et KO, se jette sur lui et le frappe au sol ?
ex: Holly Holm contre Ronda Rousey https://www.youtube.com/watch?v=oCwlB1oP6OQ
Les gens qui veulent légaliser le MMA ne doivent pas oublier d'où ça vient. Ils doivent regarder ce que sont les combats en UFC.
Ces mêmes gens souhaiteraient-ils voir leurs enfants combattre un jour dans une cage et se faire massacrer une fois à terre pour le plus grand intérêt des actionnaires de l'UFC??
Voilà la question d'ordre éthique que tout le monde doit se poser.

Aïki-Kohaï 16/12/2015 12:51

John Doe,

Encore une fois je reviens vers vous avec bienveillance et ouverture mais...ne poussons pas mémé dans les orties.

-Vous m'indiquez "Personne ne peut estimer si le MMA pourrait amener à créer plus d'emplois qu'il n'en détruirait." C'est juste. Mais comme je l'indiquais moi même dans mon commentaire précédent (déjà) personne ne peut faire non plus l'analyse inverse, y compris en invoquant un argument que je juge peu sérieux sur la vente de keikogi pour la bonne et simple raison qu'un pratiquant de MMA dépense également beaucoup pour son équipement et donc est susceptible d'amener d'autres types de demande tout aussi intéressante pour cette industrie des arts martiaux (y compris les petites entreprises).
Je ne vous apprends pas non plus que beaucoup de pratiquants de TOUTES les disciplines du Budo sont souvent consommatrices de Kimonos de Judo.

Devons-nous alors censurer le MMA pour sauver pour sauver à présent l'industrie du Textile, Budostore, Gosport, Sport 2000, Décathlon ou bien pour vaincre le chômage en France ? Ou les deux ? Soyons sérieux une minute... La quasi totalité des entreprise de matériel ne va pas mettre la clef sous la porte demain à cause du seul MMA. Dois-ajouter que ces professionnels fournissent souvent d'autres pays dans lequel le MMA est légal sans pour autant fermer boutique ?

-Vous m'indiquez également "Entre ce que disent les gens et ce qui se passe réellement, il y a bien souvent un fossé". je suis totalement d'accord mais pourtant vous refusez d'admettre l'existence ponctuelles des frappes au sol dans les autres sports de combats en France pour une raison binaire : Les règlements fédéraux l'interdisent donc...ca n'existe pas.

Je vous répète donc à nouveau mes propos (une analyse tirée non pas du reportage mais de mon expérience personnel de compétiteur.) Il y a une différence entre les règlements et la pratique en compétition ou même la pratique tout court. La preuve par cet exemple simple : Le MMA existe en France et pourtant il n'est pas reconnu ni légal. Si vous souhaitez nier son existence c'est tout à fait votre droit mais ne pratiquons pas, voulez vous, les leçons à deux vitesses en nous voilant la face ici même.

-Vous prenez l'exemple de combattants du MMA vaincus par frappe au sol mais je vous invite à suivre plus régulièrement ces mêmes combats et vous pourrez en voir d'autres où les participants sont tout à fait en mesure de répliquer ET de vaincre. Dire qu'un compétiteur de MMA ne peut se défendre qu'en invoquant les exemples ou l'adversaire frappé au sol fini perdant de la rencontre est...comme dire qu'un boxeur ne peut se défendre contre un uppercut en prenant que des exemples de KO techniques sur ce même coup...

Je vous invite à nouveau à vous renseigner sur le cursus technique des combattants et vous y trouverez tout ce qu'il faut pour vous défendre en cas de frappe au sol (votre succès dépend alors...de la chance, du talent, de vos capacités ect...).

-Vous évoquez enfin mon manque d'argument mais, John Doe, je ne manque absolument pas d'argument solides que je ne cesse de vous répéter (ils sont d'ailleurs bien présents dans mon article complet et dans mes nombreuses réponses à votre égard, ils doivent peut être vous échapper qui sait :-) ). J'ajouterais une chose, évoquer les travers d'autres disciplines jugées légales et pourtant toutes aussi violentes, ce n'est pas manquer d'arguments mais juste mettre à jour l'hypocrisie de certains de nos politiques et responsables fédéraux qui jugent de façon manichéenne l'éthique d'un art martial sans le connaître, le pratiquer ou même l'observer d'une façon globale.

Sur ce point, je répète finalement et avant de vous laisser un argument phare que j'évoquais déjà. Il s'agit d'un de ceux qui semblent d'ailleurs avoir échappé à votre vigilance. Si le Judo ou le JJB devait mettre à la clef sous la porte avec le MMA qui ne serait pas éthique du tout (selon votre analyse), pourquoi désirer créer alors une discipline de type MMA (le Mixed Jujitsu Arts) au sein même de la fédération de judo ? Par désir d'autodestruction ou pour...d'autres intérêts tout aussi peu avouables que ceux que vous imputez aux instances de l'UFC ?

SI le MMA est aussi peu éthique et recommandable (selon votre analyse), pourquoi vouloir en faire une discipline fédérale malgré tout. Je vous laisse méditer cet élément et vous remercie de l'intérêt que vous portez à ce débat.

Pierre.

John Doe 13/12/2015 18:44

M. Pierre F,

Personne ne peut estimer si le MMA pourrait amener à créer plus d'emplois qu'il n'en détruirait. Il n'y aura pas de place pour tout le monde. En plus du personnel encadrant des fédérations des autres sports de combats, que deviendraient les entreprises qui confectionnent les équipements utilisés en judo, en karaté, en boxes, ect.? Les ventes vont baisser mais pas les charges.

Les plus jeunes sont fascinés par le MMA. Vous pouvez être le meilleur prof du monde et gardez vos élèves, mais tôt ou tard votre club périclitera et fermera si vous ne parvenez pas à attirer les jeunes.
Si le MMA suscite l'engouement des jeunes et parviennent à le maintenir, les clubs de MMA parviendraient à la longue à être en position dominante par rapport aux autres fédérations de sports de combat.

Au sujet de la politique de l'UFC, nous savons que Dana White pratique un lobbying intensif auprès des autorités pour légaliser le MMA. Il va sans dire que M.White et autres actionnaires de l'UFC attend un retour sur investissement pour mettre tant de coeur à l'ouvrage. L'UFC est la principale organisation de MMA au monde. Si le MMA est légalisé en France, l'UFC va débarquer, racheter les autres organisations et rafler la mise. La France est un carrefour européen, voilà ce qui intéresse l'UFC. L'UFC pourrait y organiser des évènements qui attireraient des combattants britanniques, allemands, italiens, espagnols et français.
Après il ne faut pas se leurrer. Tout le monde a un prix. Le business trouve toujours son chemin.

Les frappes au sol interdites dans les règlements sont sanctionnées par les arbitres. Elles sont autorisées en MMA.
Je vous cite sur ce point : "-un combattant de MMA est entrainé régulièrement à se défendre au sol. Dire le contraire c'est juste.....méconnaître profondément cette discipline avec tout mon respect."
Entre ce que disent les gens et ce qui se passe réellement, il y a bien souvent un fossé.
Regardez par exemple une vidéo synthétique des oeuvres de Randy Couture :
https://www.youtube.com/watch?v=89kFV4t5vOw
A chaque fois que Randy Couture est en position dominante, son adversaire se retrouve en mauvaise posture. On observe aussi que la cage sert bien la stratégie de Randy Couture qui est de coincer son adversaire puis de l'amener au sol et se retrouver en position dominante. Randy Couture a tout loisir de frapper ses adversaire qui se retrouvent en posture défavorable. Ces derniers tentent de résister puis ne peuvent plus contenir à la longue les assauts de Couture.
Pour en revenir à votre vidéo du combat entre Karl AMOUSSOU et Florent BETERENGAL durant le Cage Encounter, est-ce que le second au sol a pu se défendre lorsque le premier lui a donné des coups? Non, et ce malgré son entraînement en MMA.

"Qu'un boxeur se fasse détruire ou tuer est il éthique ? Je ne crois pas et pourtant ce sport est légal et apprécié et cela arrive encore et toujours."
Ah, nous y voilà! Quand on manque d'arguments, on critique les autres disciplines. Une stratégie que certains promoteurs de MMA emploie à outrance dans les médias mais qui est vouée à l'échec. La boxe est un sport de combat, donc violent et potentiellement dangereux. Les techniques de boxe sont autorisées en MMA ainsi que la recherche de KO. Par contre, il est interdit de frapper un adversaire au sol en boxe. Debout, les combattants ont plus de mobilité qu'au sol. Debout, vous pouvez parer ou éviter plus aisément les coups que si vous êtes dos au sol. D'ailleurs les combattants de MMA visent souvent le visage (cf la vidéo de Randy Couture).

Quant aux pratiquants de MMA, sont-ils couverts par une assurance s'ils se blessent? Je crains que non. Les gens qui pratiquent le MMA connaissent les règles. Ils doivent en assumer les conséquences en cas de problèmes. On ne doit pas légiférer à tour de bras pour satisfaire les désirs de certains.

Bien à vous.
John Doe

Aïki-Kohaï 11/12/2015 17:16

John Doe,

Je reviens à nouveau vers vous :
-Vous évoquez le devenir professionnel de certains encadrants. Ce risque potentiel qu'ils ne puissent "s'adapter" me semble bien lié à une problématique d'emploi. Toutefois et encore une fois là n'est pas la question. "L'encadrant" d'une discipline n'est en aucun cas formé et préparé à toutes les autres. Le croire ou le faire croire aux pratiquants serait un non sens (ou une arnaque). C'est donc bien normal qu'un professeur de judo ne soit pas, par exemple, formé pour le MMA.

Je répète également mon constat dans tous les cas : Légaliser le MMA devra factuellement créer des emplois. Vu sa popularité, il est même possible qu'il en créé tout autant (ou plus) que ce qui existe actuellement du fait de la mane économique qu'une telle discipline dégage. Pourquoi censurer la création d'emplois nouveaux au profit d'une autre discipline ? Pourquoi rendre la vie plus difficile à celles et ceux qui encadrent déjà le MMA français au profit d'autres enseignants ni mieux ni pire ? Pourquoi favoriser une discipline plutôt qu'une autre ?

Le fait que "le MMA dominera tout" est de la pure spéculation. J'ajouterais même que si les pratiquants quittent des dojos au profit du MMA c'est donc...de la responsabilité non pas du MMA mais de l'enseignant qui perd des élèves pour n'avoir su inculquer l'attachement suffisant et les valeurs qui vont avec. On ne force pas les pratiquants à pratiquer UNE discipline en organisant un monopole. Dans tous les cas, un tel statu quo nuit à tous et de toute façon, les pratiquants qui veulent partir continuent de partir non pas à cause du MMA mais parce que la discipline qu'ils quittent:
-Ne leur convient plus.
-Ne sait pas les retenir en proposant un contenu et un contenant de qualité suffisante.

Le monde des budo est en crise mais les bons clubs et les bons profs gardent bien souvent leurs élèves. Ceux qui perdent du monde dans l'équation sont bien souvent les seuls responsables et pas les victimes "d'un système du fric" ou 'd'un effet de mode". Ne pas le voir c'est juste se voiler la face. Accuser une autre discipline en la censurant c'est juste de l'hypocrisie, excusez moi encore de le répéter.

Autre chose : Je me répète d'ailleurs sur cette fameuse question de bassin d'emplois potentiels. Votre analyse de la politique de l'UFC et de la conjoncture économique n'est que votre avis, déjà tranché sur cette question, et ne reflète pas forcément ni la volonté des acteurs du MMA en France, ni celle des pratiquants du MMA à l'étranger qui ne souhaitent pas forcément le développement de la discipline dans un but unique et mercantile. De même, que l'UFC souhaite se développer en France de façon officielle n'est pas surprenant. Qu'elle fasse du lobbying n'est pas moins surprenant non plus que le lobbying des disciplines fédérales en présence sur le sol inquiètes qu'on viennent manger dans leurs prés carrés. Cela présume t'il à l'avance de ce qui va se passer pour le futur ?

Vous et moi ne pouvons faire des affirmations sur cette question à moins d'être un voyant sacrément efficace.

-Vous évoquez ensuite les règlements en évoquant avec justesse que ces coups sont interdits dans les autres disciplines hors MMA. Il se trouve que je suis un ancien compétiteur d'un art martial et soyons honnêtes, nous ne vivons pas dans un monde manichéen ou chaque aspect du règlement est réglé comme du papier à musique dans tous les combats. Ce n'est pas parce qu'un règlement existe pour interdire une chose que cette chose n'existe pas ou n'est pas parfois pratiquée dans les faits. Des frappes sous la garde existent (voulues ou non bien sur), même si elles sont sanctionnées, lors d'amenée au sol. Parce que le feu de l'action sur une discipline légale comme le Tae Kwon Do ou le JJB peut entrainer cela.

Parfois ces frappes sont même voulues ou souhaitées par des compétiteurs (mais de discipline légale) pour gagner un ascendant physique ou psychologique tout comme un boxeur en blesse parfois gravement un autre sur des parties non vitales parce qu'il sait que c'est un ascendant pris sur le combattant adverse dans un match. D'ailleurs, est-ce plus ou moins éthique qu'une frappe légale de grande puissance susceptible de causer des blessures ?

A quel moment décide t'on qu'un coup est éthique ? Et qui le fait ? Et quel degré de violence devons nous comparer avant de constater que ce débat est stérile. Qu'un boxeur se fasse détruire ou tuer est il éthique ? Je ne crois pas et pourtant ce sport est légal et apprécié et cela arrive encore et toujours.

Nous pouvons bien sur pérorer sur un document du National Gé sur l'échelle de la violence à loisir. L'adversaire est il moins capable de résister au sol ? La situation de mise au sol est elle voulue ou non ? Une chose est sure :
-un combattant de MMA est entrainé régulièrement à se défendre au sol. Dire le contraire c'est juste.....méconnaître profondément cette discipline avec tout mon respect.

Je vous invite vivement à interroger des pratiquants du MMA et à leur parler de l'éthique, de respect, de technique et de sécurité. Vous verrez qu'ils ne sont pas tous des accros à l'argent, aigris par le système du fric. Ce sont des pratiquants comme vous et moi soucieux de leur santé, de leur sécurité et qui se blessent parfois moins qu'un judoka ou un budoka de haut niveau. Les enseignants sont les mêmes que la plupart des enseignants des autres disciplines martiales, également soucieux de la santé et de la sécurité de leurs pratiquants.

Je comprends vos inquiétudes bien sur et respecte votre argumentaire mais permettez moi de conclure en affirmant une seule chose certaine : censurer une discipline ne la fait disparaitre. Cela ne résoudra pas la fuite des judokas ou des lutteurs, cela ne fera qu'empirer le schisme entre le milieu fédéral et non fédéral parmi les pratiquants qui trouvent toujours plus de nouvelles alternatives légales.

Quelle gaspillage d'énergie et de temps, quelle piètre image alors que nous nous efforçons chaque jour, en keikogi d'appliquer des valeurs de pardon, de bienveillance, de respect.

divark 25/09/2015 10:46

Et tu oublies les nombreuses pressions de la fédération de Judo qui voit ses adhérents partir pour faire du MMA.

http://combat.blog.lemonde.fr/2014/12/13/le-judo-cherche-la-parade-au-mma/

Aïki-Kohaï 25/09/2015 14:26

Bonjour Divark,

Je n'oublie pas mais je pense que d'autres pointent le problème avec plus de compétence que moi dans la presse spécialisée et non spécialisée. Il manquait simplement un éclairage sur la question que j'espère avoir pu développer de mon coté.

Merci pour le lien :-)

Pierre

malfettes 24/09/2015 16:36

bjr, je suis prof d'aïkido et je tenais à préciser une position qui n'est que la mienne: j'ai choisi de pratiquer l'aïkido par conviction éthique, je suis donc ultra non-violent assumé, et je n'aime pas le MMA. Maintenant si d'autre veulent le pratiquer, libre à eux.
je pense que c'est ce que veulent dire les anti-MMA, en règle générale.
pierre malfettes

Aïki-Kohaï 25/09/2015 14:20

Bonjour Pierre.

Evidemment, tout le monde n'aime pas le MMA et c'est tout à fait le droit de chacun pour bien des raisons tout comme on peut ne pas aimer la boxe ou le catch. :-)

Merci de ton intervention.

Pierre.

Antoine 24/09/2015 15:41

Bonjour,
J'aime beaucoup ton analyse des choses et même si je ne suis pas du tout fan du MMA, je pense sincèrement qu'il faut légaliser sa pratique. Cette interdiction est une hypocrisie sans nom.

Aïki-Kohaï 25/09/2015 14:24

Bonjour Antoine,

C'est également un peu mon analyse. Je ne suis pas moi même un "fan ultime" de cette discipline mais j'ai beaucoup de respect pour pas mal de pratiquants dont je connais un peu le parcours et, de façon générale, je n'apprécie pas les jeux politiques qui se cachent derrière la légalité et la morale.

Merci pour ton commentaire :-)

Pierre.